Tout d’abord, qu’est-ce que c’est que le Crowdfunding ?

Le crowdfunding, encore appelé financement participatif, est une expression décrivant un mode de collecte de fonds, réalisé via une plateforme internet et permettant à plusieurs personnes de financer collectivement, directement et de manière traçable, des projets identifiés.
En effet, le crowdfunding n’est nullement réservé qu’à ceux qui disposent de grands fonds d’investissement. Il est aussi à la portée des petits investisseurs.
Dans les pays à économie dominante, c’est une méthode qui favorise de loin le progrès économique. Et le système est surtout encouragé pour booster les marchés à la traine.

Définition du crowdfunding immobilier

A l’image du crowdfunding classique, le crowdfunding immobilier est né de l’évolution du secteur immobilier et de la chute des taux de crédits immobiliers dans les grandes métropoles.
Beaucoup plus en vogue dans les pays développés, le crowdfunding est en effet, une sorte d’investissement en Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI). C’est une opération qui consiste à participer à l’acquisition d’un bien immobilier en achetant une quote-part et en devenant, dans un langage plus courant, copropriétaire du bien immobilier. Notons qu’il s’agit ici d’un patrimoine immobilier clé en main collectif, qui se trouve être généralement un projet de construction immobilière en cours d’exécution.
Le promoteur doit alors s’assurer que les investisseurs sont réunis et prêts avant de se lancer dans les démarches notamment de demande de permis, de démarrage des travaux de la fondation de l’immeuble, etc.

Les avantages du crowdfunding immobilier

Le crowdfunding a à son actif un certain nombre d’avantages assez intéressants.

Un investissement à la portée de toutes les bourses

Le crowdfunding immobilier est un placement accessible à tous de par la faible valeur des quotes-parts exigées. Ainsi, même les ménages à faibles revenus peuvent investir. Néanmoins, le concept n’étant pas conçu exclusivement pour les petits investisseurs, les investisseurs de taille qui ont l’ambition de diversifier leur patrimoine y participent t également. Dans les pays où le crowdfunding est développé, la mise initiale est en moyenne de 1000 à 5000 euros (environ 655 958 FCFA à 3 279 790 F CFA). Notons que ces chiffres ne sont qu’à titre indicatif et que tout dépend en réalité du marché et du pouvoir de chacun ainsi que des conditions de souscription imposées par les SCPI.

Un rendement optimal

En fonction du bien objet de l’investissement et de la société de placement, le crowdfunding proposerait un taux d’intérêt annuel élevé allant jusqu’à 7% environ. Notons cependant que, comme tout projet immobilier, le crowdfunding immobilier est un projet sur le long terme. Dans la plupart des cas, le capital initial investi n’est récupéré qu’au bout de cinq ans en moyenne.

Un investissement mutualisé

Il est un investissement mutualisé car les participants n’investissent que des sommes relativement peu élevées dans une quote-part. Les risques sont également minimisés du fait que plusieurs personnes participent à l’investissement.
Par ailleurs, en faisant recours à un prêt bancaire pour financer votre investissement dans le crowdfunding immobilier, vous assurez systématiquement ce dernier en quelque sorte.

Un marché en essor

Le crowdfunding est un marché en essor. Dans les pays où il existe, il est fortement en progression. De plus, les pouvoirs publics encouragent le secteur pour un développement plus efficient de ce dernier. En France par exemple, le secteur est soutenu par le gouvernement à travers les lois et aurait de beaux jours devant lui d’après certains experts économiques.

Le crowdfunding immobilier : Comment investir ?

La vraie question que l’on se pose après s’être approprié la notion de crowdfunding immobilier est comment investir ? Voici quelques éléments sur les lesquels il importe de mettre l’accent pour réussir son investissement.

Prêt bancaire assuré

Si vous avez la possibilité de réunir le capital à investir sans recourir à un prêt, c’est tant mieux. Mais ce n’est pas souvent aussi facile. En dépit des faibles montants de participation du crowdfunding, on a quand même parfois besoin de contracter un prêt pour l’investissement. Ne vous inquiétez pas pour ça car le prêt bancaire est assuré.
Cependant, il ne faut pas se lancer dans le processus de demande de crédit à la hâte. Plusieurs éléments sont à prendre en compte si vous tenez à réussir votre demande à moindre coût.
La plupart du temps, on fait recours aux banques en ligne car leur prestation est plus facile d’accès et moins couteuse.
Néanmoins, peu importe la banque à laquelle vous faites recours, vous devrez présenter des justificatifs, notamment un engagement de la société de placement, avant de prétendre à ce genre de crédit. C’est ici que peut intervenir un courtier qui vous aidera à négocier un bon taux.

Un investissement en ligne via une SAS

Pour concrétiser votre investissement, vous devez passer par un professionnel qui sera l’intermédiaire entre vous et les promoteurs immobiliers. Pour ce fait, il est conseillé de passer par les Sociétés Anonymes Simplifiées (SAS) qui sont des experts en la matière. Elles sont réputées pour proposer des accompagnements simples et de qualité à leurs clients. La présence des SAS en ligne facilite davantage la concrétisation de vos placements en crowdfunding immobilier.

Limiter les risques du crowdfunding immobilier

Nous avons jusqu’ici vanter les mérites du crowdfunding de long en large. Mais cela ne voudra en aucun cas dire que le secteur est parfait ; Comme dans tout investissement, il y a des risques : faillites imprévues, manque de liquidité des promoteurs, etc. Ce qui pourrait être fait alors, c’est de travailler à les minimiser. Voici quelques astuces pouvant aider :

-Choix judicieux de la plateforme d’investissement

Ne vous fier pas entièrement à votre instinct pour le choix de la plateforme d’investissement. Il est important que vous vous renseigner sur les SAS existantes, notamment sur leur réputation. Il est préférable de travailler avec celles qui ont de l’expertise avérée (financier et .construction)

-Trouver le bon marché

Comme dit plus haut, les courtiers vous aideront certainement à identifier les marchés les plus porteurs. Mais en dehors de ça, considérez les tendances du marché. Vous saurez alors le sous-secteur en vogue dans le moment et aussi en fonction de votre situation géographique. La connaissance des besoins du milieu vous permettra sans doute de mieux vous décider.
En outre, n’oubliez pas que dans le crowdfunding, chaque copropriétaire est responsable de sa quote-part et pourra l’exploiter à sa guise.

-Etre bien informé avant d’investir

Il est indispensable de bien s’informer avant de se lancer. Vous devez nécessairement être au parfum de toute l’actualité sur l’objet de votre investissement. Assurez-vous entre autre de la faisabilité du projet, du sérieux du promoteur, etc.
N’oubliez pas aussi de prendre le temps de bien lire les conditions de souscriptions imposées par les plateformes de crowdfunding.

Le crowdfunding immobilier est un mode d’investissement collectif qui mérite que l’on s’y intéresse. Avis donc aux investisseurs.

Faliratou OROU DAMA